Aqtualité
A découvrir
En continu
En cours
Justice
Média

Politique

Formation du Gouvernement: La première ministre Judith Suminwa n'entend pas se soumettre au rythme des politiques congolais

73

Lors des consultations pour former le gouvernement, la Première ministre Judith Suminwa a appelé ce vendredi 12 avril 2024, aux ténors de la coalition majoritaire à l'Assemblée nationale de ne pas la faire tarder.

Tous droits réservés - QOL.CD

Par La rédaction - Samedi, 13/4/2024 - 19:12

Lors des consultations pour former le gouvernement, la Première ministre Judith Suminwa a appelé ce vendredi 12 avril 2024, aux ténors de la coalition majoritaire à l’Assemblée nationale de ne pas la faire tarder. 

 

Après l’identification de la majorité par l’informateur, le travail de formation du nouveau Gouvernement de la République est assuré par la Première ministre Suminwa Tuluka.

 

En véritable capitaine d’équipe, la Première ministre a reçu ces ténors d’abord séparément, aussitôt elle avait bouclé sa tournée de remerciements auprès des personnalités de sa famille politique. Puis, elle a organisé une sorte de plénière avec quelques ténors de l’Union sacrée de la nation.

 

Une phrase est revenue en boucle dans la bouche des personnalités consultées cette semaine par la Première ministre : « Ne me faites pas tarder ». « Ayant le profil de l’emploi », Suminwa a affirmé d’abord qu’elle , en imposant son tempo consistant à prendre à bras le corps ses responsabilités, en exerçant les prérogatives de tout Chef de gouvernement. 

 

« La Première ministre est déterminée. Elle connaît ce qu’il faut faire pour la guerre, pour la gouvernance du pays. On doit aller vite », a déclaré un leader d’un grand parti au sein de la majorité.

 

Il transparaît des témoignages qu’elle intégrera dans son équipe « des personnalités de grande probité et dotées de compétences éprouvées », a indiqué un leader de parti politique. Il se dégage aussi des dires des visiteurs de Mme Suminwa qu’il y a une nette différence à faire entre le travail de l’Informateur dont la tâche était d’identifier la majorité. Ce travail de déminage a été mené par Augustin Kabuya, le secrétaire général du parti présidentiel.

 

« Il n’y a pas double travail avec le travail d’informatieur parce que chacun a son cahier des charges. Mme Suminwa assume ses prérogatives constitutionnelles, en procédant â des consultations en vue de former le gouvernement », a déclaré un leader consulté.

 

« A ce jour, il faut èviter d’entretenir la confusion. La Première ministre est en train de former le gouvernement qu’elle va diriger. Personne ne peut faire partie du gouvernement si elle ne l’accepte pas en tant que chef de l’Executif », a martelé un leader président d’un parti de l’Union sacrée reçu par la Première ministre.

 

“Elle est une femme avec un background. Nous pensons que notre pays avec ses ressources naturelles et humaines, si nous donnons la chance de gouverner à Mme Suminwa, sans beaucoup d’interférence, elle va apporter le changement » dans la gouvernance du pays, a témoigné Vital Kamerhe, proche allié du président. Plusieurs défis attendent la Première ministre Suminwa.

 

Ces défis sont d’abord sécuritaire, puis économique et environnemental. Nommée le 1er avril, Mme Suminwa procède à des consultations qui se poursuivent avec les chefs des partis de la coalition majoritaire.

 

QOL

Lisez aussi
"A l'Udps, notre légitimité repose sur le nom de Tshisekedi", Augustin Kabuya
Mercredi, 23/8/2023 - 17:45 642
Articles similaires
A découvrir
Thème
Nos archives

Consultez nos archives et revenez sur vos informations préférées !

2022
2023
2024
QOL.
Thème
A la une
Média
Transport
Politique
Santé
Sport
Tribune
Sécurité
DIPLOMATIE
Finances
Élections
Femme
Société
Justice
Infrastructure
Rubrique
Aqtualité
A découvrir
En continu
En cours
Justice
Média
Interview
R.D.C
Les plus vus
1 .
Kinshasa: Les femmes et jeunes étudiantes en journalisme sensibilisées sur l'impact du leadership des femmes journalistes dans les médias
2 .
Élections des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs: La campagne électorale démarre le 25 avril dans les Assemblées provinciales
3 .
RDC: Le contrat de Sébastien Desarbre prolongé pour 5 ans
4 .
Installation du bureau définitif: Mboso appelle la majorité et l'opposition à finaliser le choix des candidats
5 .
Élections des gouverneurs: La Cour d'appel de Kinshasa remet Déo Kasongo sur la liste
N’en ratez pas une miette
Journal en ligne
Restez connectés et recevez, par e-mail toutes nos dernières informations !

Conception... EDO-DESIGN